EOPAN : Le cursus full US

A la fin de la sélection en vol de Lanvéoc, certains élèves pilotes de l’aéronautique navale sont orientés vers le cursus full US. 

EOPAN ou issus de l’école navale, ces élèves feront toute leur formation de pilote de chasse aux Etat-Unis.

C’est après leur macaronnage qu' ils rentreront en France pour entamer leur transformation sur Rafale Marine.

Au travers de cet article seront décrites les grandes étapes de ce cursus assez convoité !

San-Antonio et le DLI

La première étape du cursus full US se passe à San-Antonio. Les jeunes élèves français y suivront un stage au DLI (Defense Language Institute). D’une durée de 9 semaines, il se découpe en plusieurs modules tels que : le vocabulaire aéronautique, les communications radios, ou l’approche des méthodes IFR et de leurs termes associés.

L’idée est de poser les fondements du vocabulaire anglais qui sera nécessaire durant le restant de la formation aux Etats-Unis. La fin du stage se traduit par l’obtention d’un diplôme.

Pensacola

Ensuite, les élèves rejoignent la ville de Pensacola où ils séjourneront environ 8 mois. Au programme, les étapes listées ci-dessous :

NIFE

Le Naval Introductory Flight Evaluation est un ensemble de cours théoriques qui mènent aux passages d’examens sous forme de quizz. Ils portent sur différents types de cours tels que : L’aérodynamique, les moteurs, la réglementation aéronautique, la navigation et la météo.

Chaque type de cours se conclut par le passage d’un examen qui lui est propre. Après le passage du NIFE les élèves américains entament une série de vols sur avion Cessna. Les français quant à eux, qui ont déjà réalisé la sélection en vol sur CAP-10, passeront directement au Primary flight training (décrit un peu plus bas).

Survival training

Mais avant le Primary, passage du Survival training. C’est un stage portant sur l’apprentissage de différentes procédures de survie. Éjection, descente sous voile, survie en mer, etc. Il dure quelques jours seulement mais est nécessaire avant de passer à l’étape d’après.

Primary flight training

Le Primary débute par le ground school : des cours théoriques qui débloquent l’accès aux simulateurs. Les vols sur simus sont d’ailleurs omniprésents durant le reste du Primary. C’est alors que débutent les vols sur le biplace à turbopropulseur T-6 Texan II depuis la Naval Air Station de Whitting field. 

Le Primary flight training se compose de différents types de vols : 

Vols de familiarisation, voltige, vols aux instruments, navigation à basse altitude, vols de nuit et vols en formation. Différents solo ont lieu tout au long de cette phase de la formation. 

Au total, c'est environ 80 heures de vol qui sont  faites sur T6 durant le Primary. A savoir que chaque vol est noté selon le système de notation américain. A la fin de cette phase, les élèves sont fin prêts pour découvrir le vol sur avion à réaction.

Meridian

Changement de ville pour commencer la formation sur jet. Les élèves français rejoignent donc la Naval Air Station de Meridian ou ils y feront l’intermediate puis l’advanced flight training.

Intermediate flight training

Comme pour le primary, l’intermediate débute avec le ground school. Soit l'apprentissage théorique concernant le T-45C. C’est l’avion sur lequel les élèves pilotes voleront désormais, jusqu'à la fin du cursus de formation. La encore quelques vols de familiarisation se font sur simulateur avant les premiers vols réels.

L’intermediate dure environ 8 mois et voici quelques-uns des items balayés durant cette phase : Familiarisation avec le cockpit et les instruments, procédures d’urgence, vols de familiarisation, vols aux instruments, vols en formation à 2 et 4 avions et vols de nuit. 

Aussi les élèves feront bon nombre d’appontages simulés sur piste en prévision de leur premiers appontages en conditions réelles sur un porte-avions américain.

A ce stade, les élèves ont tous les prérequis pour passer à l’étape d’après :

Advanced flight training

Cette phase est plus courte car elle ne dure qu’environ 4 mois. Si l’apprentissage se fait toujours sur T-45C, les compétences apprises sont cependant plus orientées vers le combat et l’utilisation opérationnelle d’un avion d’arme. Parmi les modules se trouvent les suivants :

Navigation opérationnelle, vol en formation de nuit, bombardement, combat aérien et qualification à l’appontage.

Pour la qualification à l’appontage, les élèves pilotes réalisent un vol depuis la terre jusqu’à un porte-avions qui se trouve au large des côtes. Seul à bord dès la première fois, il devront réussir un certain nombre d’appontages pour obtenir leur qualification à l’appontage. Et comme cela va de paire, cette campagne de qualification est aussi le moment de la découverte du catapultage pour les élèves pilotes !

Macaronage et retour en France

Après toutes ces étapes, c’est donc la fin de la formation full US. Elle se concrétise par une cérémonie de macaronage. Les élèves pilotes français reçoivent deux paires d’ailes. Les ailes américaines, du fait qu’ils aient suivi le cursus au sein des écoles de formation de l’US Navy. Et les ailes françaises qui symbolisent leur appartenance aux pilotes de chasse de la Marine nationale.

Cet échange franco-américain permet d’entretenir des liens très proches entre l’US Navy et la Marine nationale. Le partage des méthodes offre une très bonne interopérabilité entre les Etats-Unis et la France. De nos jours, nombre d’exercices et de missions opérationnelles se font main dans la main avec l’aviation embarquée américaine.

Après le macaronage, il est temps pour les élèves pilotes de rentrer en France pour commencer leur transformation sur leur futur outil de travail : Le Rafale Marine.

Prêts à passer à l’action ?

Si vous souhaitez tenter de rejoindre le cursus full US via la filière EOPAN, j’ai rédigé un petit guide qui détaille la sélection étape par étape. Le cursus EOPAN n’aura plus aucun secret pour vous. Pour le découvrir, il vous suffit de cliquer sur l’image ci-dessous :

Articles recommandés