Comment devenir pilote de chasse ?

Vous rêvez de piloter un Mirage ou un Rafale mais vous ne savez pas comment y parvenir ?

Dans cet article, je vais vous décrire les différentes voies d’accès qui permettent de devenir pilote de chasse en France.

Nous verrons quelles armées proposent des postes de pilote de chasse. Mais aussi quelles sont les voies d'accès existantes.

Deux armées pour devenir pilote de chasse

Pour commencer, il est important de savoir que deux armées vous permettent de devenir pilote de chasse. 

Il s’agit de :

  • L’Armée de l’Air et de l’Espace
  • La Marine nationale

En effet, chacune d’entre elles ont des besoins spécifiques qui nécessitent l’utilisation d’avions de chasse.

Mais il faut comprendre que ce sont deux institutions différentes et distinctes. Et que même si ces armées coopèrent en tant de guerre, elles sont indépendantes l’une de l’autre.

Chaque institution dispose d’une organisation, de personnels, de bases et d’aéronefs qui lui sont propres.

Et bien que vous puissiez tenter votre chance dans les deux armées, il est important d’en connaître les différences. Car en tant que pilote de chasse, vous aurez des carrières assez différentes que vous soyez dans l’armée de l’air ou dans la Marine.

Pilote de chasse, une spécialité parmi d’autres

Aussi, il faut aussi comprendre que l’armée de l’air et la Marine nationale disposent chacune de plusieurs branches d’aéronefs. Dans ces deux armées, on retrouve :

Des avions de chasse, mais aussi des avions multimoteurs et des hélicoptères.

L’affectation dans la spécialité “pilote de chasse” se fait plusieurs mois après la sélection et l’entrée en formation.

Quelque soit l’armée choisie, vous postulez initialement pour devenir pilote militaire.

Mais revenons en aux pilotes de chasses

La carrière est très différente que vous soyez dans l’armée de l’air ou dans la marine. En voici quelques unes :

Les aéronefs et les missions

Et à commencer par les avions que vous pourrez piloter et les missions que vous réaliserez avec.

Dans l’armée de l’air et de l’espace

Cette institution a encore un parc d’aéronefs assez diversifié avec :

  • Des Mirage 2000C et -5 : pour les missions de défense aérienne
  • Des Mirage 2000B : pour l'instruction sur Mirage en biplace
  • Des Mirage 2000D : pour les missions d’attaque au sol
  • Des Rafale C et B : pour les missions omni-rôles

A l’entrainement, ces avions opèrent depuis différentes Bases Aériennes disséminées au travers du territoire comme : St-Dizier, Mont de Marsan, Orange ou Nancy.

Puis ils sont régulièrement détachés sur des bases aériennes étrangères lors des opérations extérieures.

Dans la Marine nationale

Pour ce qui est de l’aéronautique navale, les effectifs sont plus réduits et les moyens sont moins variés. Depuis 2016, elle a un parc exclusivement constitué de Rafale M. La version navalisée du Rafale. Et ils opèrent tous depuis la Base d’Aéronautique Navale de Landivisiau.

Avec le Rafale Marine, l’aéronavale sait faire l’ensemble des missions couvertes par l’armée de l’air. Mais à cela s'ajoutent des missions qui sont propres à l’environnement maritime. Comme les missions d’assaut à la mer par exemple.

La grande différence, c’est qu’ils ont vocation à opérer depuis le porte-avions Charles de Gaulle. Une partie de leur entraînement consiste donc à la maîtrise de l’environnement maritime et à l’appontage sur porte-avions.

Deux voies d’accès pour chaque armée

Aussi, que ce soit dans l’Armée de l’air ou dans la Marine nationale, on trouve deux cursus pour devenir pilote. C’est également une différence à prendre en compte car les profils carrière sont complètement différents.

Les officiers de carrière (Ecole de l’air ou Ecole navale)

La première voie d’accès que je vais évoquer est celle des officiers de carrière. Cette filière à pour but de former des officiers qui passeront leur carrière entière dans l’armée choisie. Ce cursus leur permettra d’atteindre les plus hauts grades de l’institution.

Être pilote n’est qu’une spécialité qu’ils occuperont pendant une quinzaine d’années. A l’issue, ils quitteront le métier de pilote pour poursuivre leur progression au sein de l’armée.

Pour former ses officiers de carrière, l’armée de l’air et la Marine disposent chacune de leurs propres écoles.

  • Pour l’armée de l’air, il s’agit de l’école de l’air, qui se trouve sur la Base Aérienne de Salon de Provence.
  • Pour la Marine, il s’agit de l'école navale, qui se trouve près de Brest.

Elles sont accessibles sur concours après avoir étudié dans des classes préparatoires. Le cursus consiste en une formation d’ingénieur d’une durée de trois ans. La formation de pilote ne commencera qu’après ces trois années et l’obtention du diplôme.

Les officiers sous contrat (EOPN ou EOPAN)

L’autre filière est celle des officiers sous contrat. La vocation de ce cursus est de former des spécialistes du pilotage. Les candidats seront donc exclusivement formés au métier de pilote et auront une carrière d’environ 20 ans au maximum. 

A l’issue, la plupart se reconvertissent dans des carrières civiles. Bien que ce ne soit pas la majorité, certains arrivent à rester dans l’institution militaire via des concours internes.

La encore, l’armée de l’air et la Marine disposent de leurs propres systèmes de sélection :

  • Pour l’armée de l’air il s’agit de la sélection EOPN (Elève Officier du Personnel Navigant)
  • Pour la Marine il s’agit de la sélection EOPAN (Elève Officier Pilote de l’Aéronautique Navale)

Ce sont des sélections spécifiques accessibles à partir de 17 ans et après l’obtention d’un Bac général.

Ces sélections se composent de tests psychotechniques, d’anglais et de sport. Mais aussi d'entretiens avec des psychologues et des personnels navigants.

Si jamais vous êtes plus intéressé par une carrière d’officier sous contrat mais que vous hésitez entre l’armée de l’air ou la Marine, je vous invite à lire cet article qui compare les filières EOPN et EOPAN.

Les critères médicaux

Marine ou armée de l’air, que vous passiez par la filière des officiers de carrière ou par celle des officiers sous contrat, vous devrez passer une visite médicale aéronautique de type classe 1.

C’est ensemble de tests médicaux qui déterminent votre aptitude à pratiquer le métier de pilote de chasse. Cette visite est assez approfondie car les vols en avion de chasse demandent une très bonne condition médicale et physique.

Les cursus de formation

Vous parviendrez aux cursus de formation une fois que vous aurez réussi les différents tests de sélection.

Et pour revenir à ce que je disais en début d’article, seul une partie des candidats seront orientés vers la chasse. Les autres seront orientés vers les avions multimoteurs ou vers les hélicoptères. Comme vous vous en doutez, chacun des cursus est un peu spécifique.

Mais ici nous allons nous concentrer sur la formation des pilotes de chasse.

Dans l’armée de l’air

Commençons par la formation dispensée par l’armée de l’air et de l’espace.

L’ATPL

Elle commence par le passage de l’ATPL théorique sur la base aérienne de Salon de Provence. Cette licence professionnelle de pilote est composée d’un ensemble de modules qui seront appris et évalués au fil du temps.

La phase à Salon de Provence s’accompagne de vol d’initiation sur avion de type Cirrus.

Le tronc commun

Après l’obtention de l’ATPL, les élèves prennent la direction de Cognac pour y passer le tronc commun. Il consiste en la réalisation de nombreux vols en Grob 120. Y sont appris les bases du pilotage militaire. Et c’est à l’issue de cette phase que les orientations entre l’aviation de chasse et l’aviation de transport se fait.

La pré-spécialisation chasse

Les candidats sélectionnés pour la filière chasse entrent alors en pré-spécialisation et voleront désormais sur le Pilatus PC-21. Un avion à turbopropulseur bien plus performant et dont les systèmes sont semblables à ceux des chasseurs de dernière génération.

Les élèves y apprendront plus en profondeur les techniques de pilotage propres à l’aviation de chasse, comme le combat aérien et le vol en formation.

La spécialisation chasse

Cette partie qui se passe sur Alphajet à Cazaux sera probablement remplacée par des vols en PC-21. Mais elle à pour but d’apprendre à délivrer de l’armement avec un avion de combat.

Transformation sur avion de combat

Arrive alors la transformation sur avion de chasse. Les élèves affectés sur Rafale feront leur transformation sur Rafale B et C à Saint-Dizier. Et ceux affectés sur Mirage la feront à Orange sur Mirage 2000 B et C.

Dans l’aéronautique navale

Pour ce qui est de l’aéronautique navale, il existe deux cursus de formation différents pour les pilotes de chasse.

Le cursus full US

Il s’agit d’un cursus assez prestigieux. Les quelques élèves qui le rejoignent sont entièrement formés aux Etats-Unis au sein des écoles de l’US Navy. Bien qu’ils n’y passent pas l’ATPL, ils sont formés sur l’avion à hélice T-6 Texan II puis sur le jet T-45C Goshawk.

L’aspect navalisation est abordé dans la formation qui se conclut d’ailleurs par le passage de la qualification à l’appontage sur un porte-avions américain.

De retour en France, les jeunes pilotes de l’aéronavale peuvent être transformés sur Rafale de deux façons différentes. Soit en passant par Saint-Dizier comme les pilotes de l’armée de l’air. Soit directement à Landivisiau sur le Rafale Marine.

Le cursus français

Les élèves qui ne partent pas en full US passent par ce qui s’appelle le cursus français. Au lieu d’être directement envoyés aux Etats-Unis, ces élèves rejoignent les écoles de formation de l’armée de l’air.

Ils feront donc le parcours de salon de Provence jusqu’à Cognac décrit un peu plus haut. Puis ils partiront aux US pour ne faire que la partie jet sur T-45C. Encore une fois, leur formation se termine après le passage de la qualification à l’appontage.

Et la transformation Rafale se fait également comme décrit un peu plus haut.

Affectations en unité

A la fin de leurs transformations sur avion de combat, les jeunes pilotes de l’armée de l’air sont orientés vers les différents escadrons de chasse.

Les pilotes de la Marine nationale quant à eux rejoindront l’une des Flottille de chasse de Landivisiau.

Les affectations se font en fonction des classements, des disponibilités et des envies des jeunes pilotes.

Et bien que la formation soit officiellement terminée, l’apprentissage n’est jamais fini pour un pilote de chasse. Il devra notamment passer les qualifications d'Équipier Opérationnel, de Sous Chef de Patrouille puis de Chef de Patrouille. Il faut environ 10 ans pour atteindre cette dernière.

Prêts à passer à l’action ?

J’espère que cet article vous  a permis d’y voir plus clair sur la façon dont on peut devenir pilote de chasse en France.

Si jamais vous êtes intéressé par le cursus EOPAN que propose la Marine nationale, j’ai rédigé un guide qui détaille le parcours de sélection et de formation de A à Z.

Pour le recevoir, il vous suffit de remplir le petit formulaire ci dessous :

Articles recommandés

  • Les tests de la présélection EOPAN

    Vous comptez candidater à la sélection EOPAN mais vous ne savez pas exactement quels tests vous attendent ? Cet article décrit les tests que vous aurez à passer à Lanvéoc puis à Toulon !


  • Les étapes de la présélection EOPAN

    Vous voulez candidater à la présélection EOPAN mais vous ne savez pas quelles épreuves vous attendent ? Les réponses se trouvent dans cet article !


  • Tenter EOPAN après EOPN : Est-ce possible ?

    Si vous avez échoué lors de votre candidature EOPN et que vous vous demandez si vous pouvez candidater aux sélection EOPAN de l'aéronautique navale, toutes les réponses se trouvent dans cet article !